Accès direct au contenu

Retour à la page d'accueil


DSDEN 27 > La DSDEN de l'Eure > Actualités

Les collégiens d’Aubevoye reçus à l’Elysée

Les collégiens d’Aubevoye se sont rendus ce mardi 4 avril à l’Elysée pour recevoir le prix national récompensant la création de leur affiche dans le cadre du concours « Non au harcèlement ».

le 5 avril 2017

Les collégiens d’Aubevoye reçus à l’Elysée

Les collégiens d’Aubevoye reçus à l’Elysée

Ils sont seize élèves de 6ème et de 5ème, élus au conseil de la vie collégienne (CVC) du collège Simone Signoret. Parmi d’autres actions, ils ont créé une affiche dans le cadre du concours « Non au harcèlement ».

Sélectionnée au niveau académique, leur création a été transmise au mois de mars au ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

À l’issue de la réunion du jury national, leur affiche intitulée « le harcèlement, c’est bête ! » a obtenu le premier prix de la catégorie « Affiche – 11-13 ans ».

La cérémonie de remise des prix s’est déroulée en présence du Président de la République, de la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, de Nicole Ménager, rectrice de l’académie de Rouen, de Laurent Lemercier, inspecteur d’académie de l’Eure, de Tony Derebergue et Olga Antunès, référents harcèlement académique et départemental .




Bernard Malgorn, principal de l’établissement, Anne-Marie Doucerain, CPE et André Bonnecarrère, adjoint au maire d’Aubevoye, les ont également accompagnés, afin de partager ce moment qui restera inoubliable pour ces élèves mobilisés pour dire « Non au harcèlement ».

Le prix de 2000 € qui leur a été attribué sera consacré à la mise en place d’actions de lutte contre le harcèlement dans l’établissement.

Le support réalisé par les élèves sera utilisé comme outil de prévention académique et national, dans le cadre des actions de prévention et de lutte contre le harcèlement menées tout au long de l’année scolaire, sur l’ensemble des niveaux d’enseignement.

« Nous ne sommes ni des moutons ni des ânes. Nous ne laissons pas les loups et les langues de vipères traiter certaines personnes comme des chiens. Le harcèlement c’est bête ! ».


Date de mise à jour : 06/04/2017


ministeres

agrandir/réduire la taille de caractère